Chantilly, de Jeffrey Allers.

mars 19, 2010

Chantilly est un petit jeu au principe simplissime : se partager des parts de tarte. Chacun va essayer de s’en tirer avec le plus de parts possibles, et surtout d’avoir celles qui au final auront le plus de valeur. Parce que forcément, les valeurs des parts dépendent des circonstances, de qui en a le plus et tout ce genre de choses. A chaque tour, un joueur assemble une tarte puis la découpe en autant de parts que de joueurs, puis chacun choisit sa part, lui le dernier. Le but est donc de composer des parts qui n’arrangent personne et qui nous donne la possibilité d’en récupérer une pas trop mauvaise en fin de tour. Pour les autres joueurs, le dilemme est toujours entre « prendre la part qui m’arrange le plus (si tant est que ce soit facile à identifier) » et « prendre une part qui m’arrange à moitié mais qui évitera aux autres de faire un coup hyper rentable ». Comme je le disais, du simple et classique dans le type de choix, mais avec un mécanisme simple et efficace, et un thème que je trouve tout à fait adapté. Bref, un très bon petit jeu amusant, de type apéro.

Publicités

One Response to “Chantilly, de Jeffrey Allers.”

  1. isa Says:

    A l’apéro, avec une quiche, ou une tourte chèvre-épinard, et un couteau…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :