The Adventurers, de Guillaume Blossier et Frédéric Henry.

mai 26, 2010

Indiana Jones, vous situez ? Les temples avec des boules géantes, des puits sans fond, des dalles piégées au-dessus de lacs de laves et des murs qui se rapprochent ? Et bien, the Adventurers, c’est exactement ça. Chacun joue un aventurier, un pilleur de temple plus exactement, et va tenter de traverser le temple, accumuler les trésors, et survivre aux dangers sus-cités. Un jeu dont les points forts sont le matériel et surtout, surtout, l’ambiance totalement immersive. Oui, on s’y croirait : une grosse boule en plastique qui avance, des murs qui se rapprochent, des belles figurines, tout ce qu’il faut. Ensuite, le jeu lui-même, parce que quand même, il ne faudrait pas l’oublier : beaucoup de hasard, mais pas que, de la mémoire aussi, de la prise de risque beaucoup, bref, des mécanismes légers mais efficaces pour ce qui est de s’amuser, de croiser les doigts pour que ça passe et de mourir dans d’atroces souffrances parce qu’on a voulu prendre trois statuettes de plus (pour le plus grand plaisir de tous les autres joueurs). Alors, certes, pour un aussi gros jeu, ça fait des mécanismes un peu légers et qui ne donneront pas forcément envie aux joueurs un peu acharnés d’y rejouer tant de fois que ça, mais honnêtement, si vous avez l’occasion de faire quelques parties, il y a peu de chances que ça ne vous fasse pas rigoler. Très réussi donc, et recommandé, pas forcément pour l’acheter, mais au moins pour l’essayer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :