Snuff, de Chuck Palahniuk.

août 17, 2010

Palahniuk aime bien les thèmes provocants et en faire des tonnes. Ici, un court roman sur un thème effectivement provocant : une star du porno sur le retour décide de tirer sa révérence en tournant le gang-bang record du monde. Elle compte donc coucher avec 600 hommes et en mourir, on découvrira ensuite pourquoi elle espère en mourir. On suit l’évènement par le regard de quatre personnages : trois hommes attendant leur tour et la jeune femme chargée de l’organisation. Ce fonctionnement à trois voix fonctionne bien, avec de nombreux rebondissements et une plongée assez glauque dans les attentes et passés des personnages (oui, il en fait des caisses, dans le glauque et choquant souvent, mais non sans à propos et sans contenu). Et en prime, il y a un vrai scénario, une vraie progression, avec une conclusion amusante, dans le style trash. Ce n’est pas à mon sens le meilleur de Palahniuk, de loin, mais si on supporte le coté trash et provoc, c’est un petit roman original et bien tournée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :