La Bête du Gévaudan, de François Fabre.

août 19, 2010

Oui, beaucoup d’originalité dans les titres concernant la bêêêête, mais celui-ci a l’antériorité, d’un siècle en gros. De fait, séduit et intrigué par le livre précédent, j’ai eu envie d’y regarder de plus près avec cet ouvrage, en date de la fin du XIXème, par un des premiers historiens sérieux de la bêêêête : l’Abbé Fabre. L’intérêt est ici en premier lieu de se plonger dans les textes de l’époque et de voir de plus près les réactions et positions des différents acteurs. Etant donné les divers chasseurs et changements de position du pouvoir royal, c’est en soit amusant et intéressant. Tout autant que le fait de voir aussi un peu mieux comment fonctionnait le pays à l’époque dans les contrées éloignées de la capitale. Ensuite, c’est une lecture amusante et agréable aussi pour peu qu’on trouve du charme aux formulations et à la syntaxe du XVIIIème et XIXème, ce qui est mon cas. Enfin, dans une perspective plus érudite, les illustrations de la bête, pamphlets d’époques mais aussi compilations et études ajoutées en annexe du texte original sont lpus que bienvenues. Bref, à ne lire que si la Bêêête vous intéresse déjà, et que vous voulez aller au plus près des documents originaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :