King of Tokyo, de Richard Garfield.

mars 2, 2011

Richard Garfield est célèbre pour être l’auteur d’un des jeux les plus vendus du monde : Magic. Du coup, depuis, quand il sort une nouveauté, ça intéresse. King of Tokyo est son dernier jeu en date, et c’est un jeu pour ne pas se prendre la tête. De fait, chacun joue un monstre géant (pseudo-godzilla, gorille géant, robot-lapin, cthulu-avec-pinces, au choix) et affronte ses concurrents pour être celui qui piétinera Tokyo. A coup de dés, et avec des cartes de super-pouvoirs. Le système de jeu de dés fonctionne, mais il n’a strictement rien de révolutionnaire, ni de particulièrement élégant ou fascinant. Mais il fonctionne, on ne peut pas dire le contraire. Les cartes et accessoires ajoutent un peu de variété et habillent le tout mais on reste sur une base de jeu de dés. Ce qui fait la différence, c’est donc le thème et le matériel, avec des beaux dés verts radioactifs, des petits cubes, des gros monstres en cartons et des cartes illustrées pleines de couleur. Et, oui, ça fait un joli jeu à sortir pour l’apéro entre amis, mais de là à dire que ça donne envie d’y rejouer de nombreuses fois, j’en doute quand même assez sérieusement. Disons que si le thème vous plait vraiment beaucoup et que vous n’avez pas de jeu de ce gabarit, pourquoi pas, mais ça ne me semble vraiment pas indispensable.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :