Djam, de William Attia.

avril 19, 2011

Djam est un tout petit jeu, dans la même famille que Dobble, pour ceux qui connaissent, mais il s’agit là d’un jeu qu’on peut légitimement rapprocher du petit bac, voire de certains jeux de lettres. Le principe en est simple : on lance une poignée de dès comprenant des lettres, et il faut trouver un mot comportant le plus possible de ces lettres et commençant par celle indiquée par le dé de couleur, tout en restant dans le thème (indiqué par un dé supplémentaire). Et, forcément, seuls les plus rapides prendront des points. Du coup, trouver vite un mot moyen, ou moins vite un mot trop classe avec toutes les lettres, voilà la question. Tout ça fonctionne franchement bien, sur un mode attendu et efficace. Rapide et facile à transporter qui plus, avec un matériel réduit mais très joli. Accessoirement, différents modes de jeu sont possibles, favorisant plus ou moins la vitesse, ainsi que des séries de thèmes variés permettant de renouveler le plaisir. Au final, un bon petit jeu, facile à emporter en voyage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :