The corrections, de Jonathan Franzen.

avril 19, 2011

J’ai eu envie de lire Jonathan Franzen, parce que j’en ai régulièrement entendu parler comme d’un des jeunes auteurs qui montent de l’autre coté de l’Atlantique. Effectivement, ça mérite d’essayer. The corrections est un roman familial, dans lequel on suit trois enfants largement adultes et leurs parents âgés, avec en toile de fond les préparations pour un dernier vrai Noël en famille (avant le déménagement des parents, mais pas que). Comme dans toute famille, les relations sont compliquées, et les vies des différents protagonistes aussi, dans des styles très différents. Les grandes parties du roman suivent l’un puis l’autre des personnages plus en profondeur, avec beaucoup de finesse et une attention aux détails et détours des différentes relations et évolutions personnelles. Franzen écrit très bien, non seulement en termes de style, mais aussi en ce qui concerne les personnalités de ses personnages et la manière dont on s’y attache. Chacun a en effet ses difficultés, ses réflexions et son humour, mais aussi une vraie évolution, un scénario par lequel on est très vite accroché et qui se tisse en fonction des autres personnages pour finir par un bien beau Noël. Un très bon roman, très touchant, sur le thème de la famille et des difficultés d’exister en étant soi-même.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :