Freakonomics, de Steven Lewitt et Stephen Dubner.

mai 7, 2011

Freakonomics est un livre d’économie inhabituel et qui a par ailleurs fait grand bruit lors de sa sortie, qui n’est plus si récente au demeurant. Les deux auteurs, l’un économiste iconoclaste et novateur, l’autre journaliste, y passent en revue un grand nombre d’idées issues d’analyses économiques appliquées à des phénomènes allant des conséquences à long-terme de légalisation de l’avortement (la criminalité baisse) à la tricherie aux examens (notamment de la part des professeurs) en passant par l’honnêteté des agents immobiliers (et là ce sont le comment et le pourquoi qui sont intéressants plus que la conclusion). C’est un ouvrage qui pose dès le départ comme principe le butinage et la dispersion puisqu’il n’y a pas de thème commun, seulement une curiosité et une capacité à appliquer l’analyse économique de manière intelligente à des sujets considérés comme ne relevant pas de l’économie. Et c’est effectivement très amusant et instructif. Au point que ça a provoqué un nouvel élan universitaire dans la même direction, ce qui semble pour le moins légitime. Maintenant, au-delà de l’intérêt pour la méthode, les résultats sont suffisamment hétéroclites et dispersés pour que je n’en garde pas une impression très forte. Un livre, à mon sens, à lire par curiosité, éventuellement par petits morceaux, en butinant, ce qui est inattendu pour de l’économie mais justement assez agréable.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :