Linq, de Andrea Meyer et Erik Nielsen.

juin 7, 2011

Linq est un petit jeu tout simple, dans la catégorie des party games de tchatche minimalistes, quelque part entre un Dixit et un Petits Meurtres. Parmi le groupe de joueurs se trouvent deux espions et un nombre variable de contre-espions. Les espions disposent d’un mot de passe en commun. A u premier tour, chaque joueur annonce un mot, puis au second un deuxième. Les espions, sans dire directement leur mot de passe, doivent grâce à leurs deux annonces se faire reconnaître de l’autre espion, mais sans se faire repérer des contre-espions, dont l’objectif est de les identifier. Le résultat est un jeu rapide et très drôle où la première impression est que tout le monde raconte n’importe quoi, tout en sachant que certains joueurs ont des annonces cohérentes. Très simple à expliquer et efficace avec des publics très différents, il s’agit d’un excellent jeu d’ambiance et d’animation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :