Rule 34. De Charles Stross.

août 14, 2011

Décidément, plus je lis Stross et plus j’apprécie. Je pense aussi qu’il va en s’améliorant. Jusque là, mon préféré était Halting State, et en voilà la suite, qui ne démérite pas, même si l’effet de surprise est pour le coup passé. On retrouve donc certains personnages, mais surtout le cadre futuriste proche et écossais, et le style de narration. En effet, la narration se fait toujours à la seconde personne du singulier, c’est à dire comme un manuel informatique, en s’adressant au lecteur comme s’il était le personnage, et ce en changeant de personnage principal de chapitre en chapitre. Et, comme l’avait prouvé le tome précédent, ça fonctionne. Je dirais même que ça fonctionne extrêmement bien : c’est très prenant et encore plus vif et drôle que du Stross habituel (ce qui est vraiment beaucoup pour le coup). Ne serait-ce que pour ça, je recommande cette série, en fait, même si je ne sais comment un tel style survivra à la traduction… Au-delà du style et de l’agrément de lecture, il y a un vrai scénario, touffu et complexe, d’anticipation informatico-policière et géopolitique, qui est très documenté et malheureusement raisonnablement réaliste pour une grande partie. Bien écrit, plein d’idées inédites, avec un vrai scénario, c’est du Stross et je le recommande à nouveau sans hésiter.

Publicités

One Response to “Rule 34. De Charles Stross.”


  1. Ah ben là, pour m’appâter, c’est réussi!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :