Mammuth. De Benoît Delépine et Gustave Kervern.

septembre 25, 2011

 

 

Mammuth est un vrai ovni, qui est bien le moins qu’on puisse attendre du duo Délepine/Kervern, et c’est un ovni sacrément réussi. C’est un road-movie, pour commencer, le parcours de Serge Pilardos, récemment à la retraite et en route pour récupérer les papelards justifiants des divers boulots de sa vie : ouvrier, videur, fossoyeur. A cheval sur sa vieille moto, mutique, monolithique, Depardieu est impressionnant, touchant et étonnant ; et Yolande Moreau, en épouse caissière de supermarché, n’est pas en reste non plus. C’est donc un film qui parle de gens normaux, pas glamours, qui en chient mais qui continuent, sans forcément savoir pourquoi. C’est un film très poétique aussi, qui ne s’oblige pas à une trame narrative, qui est libre dans sa forme. C’est un film émouvant, dans ce qu’il dit des émotions, des douleurs et des joies de vies accidentées, de gens qui n’ont pas de direction, de gens barrés mais vivants, et bien plus riches pour ça. C’est un film qui a des choses à dire mais qui se permet de ne pas dire trop directement, mais de créer une ambiance, des personnages et des émotions. Un film un peu paumé aussi mais vivant justement, plein d’espoir aussi. Bref, il est difficile de le résumer, mais c’est bon signe à mon sens, c’est un film qui mérite d’être vu en prenant le temps de se laisser entrainer. Et c’est un film qui me fait dire que, pour le coup, ils sont trop rares les films de ce gabarit aujourd’hui, autant dans sa forme, son écriture que ses contenus.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :