Mundus novus, de Bruno Cathala et Serge Laget.

décembre 8, 2011

Mundus Novus n’est pas un mauvais jeu, mais c’est un jeu qui ne m’a pas convaincu. Au vu du palmarès des deux auteurs, vous ne serez pas étonné si je vous dit que c’est un jeu qui fonctionne, qui a été testé et équilibré, et dont les mécanismes permettent effectivement de vraies stratégies. La base du jeu est le mécanisme de commerce de Mare Nostrum, pour ceux qui situent, donc plutôt une bonne idée originale. Maintenant, vient se greffer là-dessus pour arriver à Mondus Novus tout un tas d’options, de cartes autres que les marchandises et de règles. Sans doute trop, tant le résultat m’a donné une impression de manque de rythme mais aussi d’un certain fouillis. Disons qu’à force de récupérer des cartes avec des pouvoirs en plus (nombreux, ce qui pour les premières parties, n’est pas forcément facile à lire et à retenir), d’une part on n’a plus une vision très claire d’où on va, d’autre part, on n’a plus vraiment la possibilité de suivre ce que font les autres joueurs. Ce qui fait que l’aspect stratégique et calculateur qui aurait pu faire l’intérêt de ce mécanisme central d’échanges est en grande partie perdu. Du coup, on échange finalement sans but très précis, en essayant de faire au mieux à chaque tour, voire en suivant la stratégie qu’on s’est donné, mais sans arriver à vraiment tenir compte des autres. Ce qui est un peu dommage et laisse une petite impression d’enchainer des tours de jeu qui se ressemblent et qui n’ont pas beaucoup de tension ou de surprises. Maintenant, oui, ça fonctionne, et en y jouant de manière répétée, on doit pouvoir arriver à profiter pleinement des possibilités stratégiques et des interactions. Au-delà de ça, c’est un très joli jeu, avec des illustrations très réussies, mais on joue finalement sans en tenir beaucoup compte, et on se réfère plus au numéro qu’au illustrations ou aux noms des marchandises, ce qui limite là aussi l’immersion. Au final, comme je disais, ça ne m’a pas convaincu, mais ça mérite sans doute d’être essayé si vous aimez ce que font Bruno et Serge habituellement.

Publicités

One Response to “Mundus novus, de Bruno Cathala et Serge Laget.”


  1. Ta chronique ne suffira pas à m’encourager. Déjà que je n’avais pas aimé Mare Nostrum…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :