Harry Dresden, tomes 8 à 12. De Jim Butcher.

mars 7, 2012

La suite des aventures d’Harry Dresden, magicien et détective privé à Chicago donc. Etant donné le rythme auquel je me les suis enfilés, vous comprendrez que j’ai trouvé ça pour le moins prenant. Mais ce n’est pas que de mon fait, soyons honnêtes. Butcher est en effet particulièrement doué pour maintenir un rythme palpitant et ininterrompu sur chacun de ses bouquins. En particulier, il a cette capacité, très travaillée, de finir chaque chapitre sur un cliffhanger. Pas toujours un gros, hein, mais au moins une amorce de dialogue, une question, un quelque chose qui fait qu’on se dit que bon, on peut pas s’arrêter là et qu’il faut au moins entamer le chapitre suivant. Du coup, on ne s’arrête qu’avec difficulté. Mais c’est bon. Et dans chacun de ces tomes, on retrouve la formule gagnante d’une enquête/problème, qui se boucle certes, mais qui, et ce de plus en plus, alimente la trame de fond. Je dirais même qu’on quitte progressivement la formule détective pour passer à la formule grande saga autour des bouleversements du monde magique et des secrets du personnage principal. Et tant mieux, parce que les personnages sont attachants et que c’est d’autant plus plaisant que tout ça tourne de plus en plus autour d’eux. Sans empêcher de garder une intrigue complète à chaque tome. Le monde évolue donc, et les personnages aussi. Beaucoup même, à certains moments, ce qui fait d’ailleurs du tome 12 un bon endroit pour faire une pause. Il ne s’intitule pas Changes pour rien, c’est moi qui vous le dit. Maintenant, ce sont des changements que je trouve bien amenés, et qui évite à la série de s’endormir. Qui plus est, les tomes étant séparés par une année ou plus, les évolutions sont cohérentes, pour les personnages comme pour le monde. Bref, c’est toujours du bon boulot, toujours très prenant, qui donne très envie de continuer à suivre tout ça dans les années à venir. Vraiment une série de référence dans le domaine du fantastique contemporain, et qui tient la longueur, ce qui est assez rare pour être une nouvelle fois souligné.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :