Charly 9. De Jean Teulé.

mai 7, 2012

Bon, Jean Teulé n’a pas une écriture tellement intéressante, et je ne pense surprendre personne en disant cela. L’intérêt de ses livres tient en général uniquement au personnage choisi, comme ce fut le cas avec le Montespan ou Villon. Alors, quand le personnage choisi n’a pas beaucoup d’intérêt et est traité de manière très superficielle et répétitive, ça donne un roman franchement décevant. Comme le titre l’indique, ici, il s’agit de Charles IX, roi de France responsable du massacre de la St Barthélémy. Qui, partant d’une personnalité déjà faiblarde (en même temps, faut voir sa mère…), en devient fou, strictement, et ne tient plus du tout la route. Or donc, sur un peu plus de 200 pages, c’est ce que va raconter Teulé. Charles IX partant en sucette, méprisé par sa mère, se réfugiant chez sa maitresse et partant en sucette de plus belle. Deux cent pages un peu plates sur un roi de France qui meurt donc doucement en se décomposant. D’une part, ce n’est pas très réjouissant, d’autre part, c’est vite franchement plat. Ce que Teulé essaie sans doute de dynamiser en insérant quelques expressions et formules modernes, mais sans succès à mon sens, puisque ça tombe, au mieux, à plat, et au pire ça perturbe une lecture qui n’avait pas besoin de ça. Bref, si vous voulez mon avis : évitez Charly 9, il y a tant de choses plus intéressantes à lire, même si vous voulez lire du Jean Teulé.

Advertisements

2 Responses to “Charly 9. De Jean Teulé.”

  1. Emi Says:

    J’aime beaucoup certains de ces bouquins, comme  » Mangez le si vous voulez », ou  » Le magasin des suicides ». Après, je trouve que certaines fois, il essaye tout simplement d’en faire trop: une surenchère dans l’écriture, ne veut pas dire un bonne écriture…

    • SEb. Says:

      Oui, je ne parlerais pas de bonne écriture dans son cas, mais d’écriture efficace, en tout cas pour ceux que j’ai lu. Mais je n’ai pas lu les deux dont tu parles, je note donc. Et je conseillerais de mon coté Le Montespan, très drôle (mais pas que) et Je, François Villon, si on est un peu curieux de Villon, ou plus d’ailleurs.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :