Aventures dans le monde intérieur, de Mikaël Cheyrias.

juillet 8, 2012

Non que je continue à suivre de près l’actualité du jeu de rôle, mais, de temps en temps, une nouveauté m’attire suffisamment l’oeil pour que j’y replonge un petit peu. Ce fut le cas d’AMI (Aventures dans le Monde Intérieur), une production française récente qui, si elle est issue d’une petite maison d’édition, a tout d’une vraie production professionnelle. C’est le monde qui m’a attiré : dans un cadre pseudo-historique, avec une ambiance très Jules Verne, les aventuriers, au service d’un club très anglais, va explorer l’intérieur de la Terre. En effet, après l’ouverture d’une première porte mystérieuse (atlante ?) menant dans les entrailles de la Terre, les vaillants explorateurs de sa Majesté ont découvert que celles-ci était truffée d’un réseau de grottes et de tunnels immenses et abritait toute une panoplie de civilisations mystérieuses, de Mû aux cthoniens, en passant par les lémuriens et les néanderthals. On retrouve donc complètement le sens de l’exploration des contrées mystérieuses de l’époque victorienne, doublée de toute la mythologie des civilisations perdues, toutes plus ou moins issues ou influencées par les mythiques atlantes. Ce qu’on explorera donc en gentlemen (et women). Si, donc, AMI est avant tout un jeu d’exploration et de découverte, il ne propose pas dans un premier temps de monde fini ou de grandes révélations écrites, mais bien un kit pour bricoler sa version, ses civilisations complémentaires, etc. Bon, il y a déjà largement assez d’idées dans le premier bouquin pour s’occuper un moment mais la tendance est à la souplesse et à l’adaptation aux envies du MJ. Le système étant simple et efficace (et permettant de gérer notamment les réputations et relations diplomatiques, mais aussi les éventuelles bases et infrastructures de grande ampleur), tout celà donne fort envie de s’y coller. Pour ceux qui gardent de bons souvenirs de Castle Falkenstein et autres rares tentatives d’exploiter ce cadre historique et les mythologies attenantes y trouveront donc très probablement de quoi se satisfaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :