Ghost Story (The Dresden Files), de Jim Butcher.

août 16, 2012

Toujours Jim Butcher, mais il s’agit là du dernier tome en date des aventures de Harry Dresden. Et il va m’être difficile d’en parler sans trop spoiler ant on est ici à un tournant. Pour tout dire, ça commence à sentir la fin de la série. Oh, sans doute pas tout de suite, mais, après les bouleverements cataclysmiques du précédent, Changes, on est ici dans une grande transition, à de nombreux points de vue, qui réussit à retisser les divers éléments cruciaux du passé de Harry, et donc des nombreux tomes précédents. Et l’exercice est réussi avec brio : tout commence à prendre une cohérence des plus alléchantes, et dans le même temps, l’évolution du personnage, voire de l’ensemble des personnages importants, est elle aussi réussie, cohérente, et très engageante pour ce qui va suivre. Et tout cela est mené au sein d’un vrai scénario, comme d’habitude plutôt orienté enquête, comme d’habitude riche et complexe, mais pas comme d’habitude sur de nombreux aspects (mais je ne peux pas en dire plus sans spoiler vraiment sauvagement). Qui plus est, le suspense central est tenu jusqu’à la toute fin, et résolu d’une anière très satisfaisante et passablement maline, du genre on avait beaucoup d’éléments pour deviner mais c’est assez riche pour qu’il soit franchement ardu de le voir vraiment venir. Accessoirement, la montée en puissance de l’ensemble fait une part plus grande à des personnages et créatures intriguants et là encore bien construits, ce qui n’est jamais facile quand on parle de créatures immortelles et surpuissantes (des archanges par exemple), ce qui est là auss réussit, toujours avec humour et originalité. Au final, après un Changes un peu traumatisant par son ampleur et les questions qu’il laissait en suspense, Ghost Story fait un excellent boulot pour relancer la série pour le grand final à venir (pas tout de suite, comme je le disais, mais on le sent quand même approcher doucement). Une série qui tient donc largement ses promesses, avec une qualité remarquable et un élan sur la longueur vraiment exceptionnel. Dresden, c’est bon, et ça va toujours en s’améliorant : mangez-en.

Accessoirement, existe en partie pour l’instant) en français :
Les Dossiers Dresden, tome 1 : Avis de tempête
Les Dossiers Dresden, tome 2 : Lune fauve

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :