Kaleidos, de Spartaco Albertarelli, Marianna Fulvi, Elena Prette et Angelo Zucca.

septembre 24, 2012

Kaleidos n’est pas un jeu récent, du tout, même pour cette nouvelle édition. Mais il se trouve que j’ai eu l’occasion d’y rejouer récemment, et que c’est un fort bon jeu, donc c’était l’occasion de vous en toucher deux mots. Kaleidos est un jeu au principe très simple : tous les joueurs disposent de la même image, grand format et pleine de détails, on pioche une lettre et chaque joueur doit trouver le maximum de choses présentes sur l’image et commençant par la lettre en question. Quand il s’agit de mots que personne d’autre n’a trouvé, on gagne plus de points, forcément. Simple mais sacrément efficace quand on aime ce genre de choses. Le sablier ajoute une tension évidente et évite de s’endormir quand on sèche, et les images sont belles et riches. Ensuite, chacun chipotera à sa préférence pour savoir si tel objet est présent ou non et peut-être appelé comme ci ou comme ça, mais ça reste de toutes façons modéré, l’ambiance n’étant pas non plus ultra-compétitive. L’avantage étant aussi qu’il s’agit d’un jeu très facile d’accès et susceptible de fonctionner avec des publics pas forcément très joueurs et potentiellement assez hétérogènes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :