Le nouvel esprit du capitalisme, de Luc Boltanski et Eve Chiapello.

septembre 24, 2012

Attention, gros bouquin, mais bouquin important. Voire essentiel. Le boulot entrepris ici par les auteurs est en effet de retracer l’histoire de l’esprit du capitalisme, c’est-à-dire du discours mis en œuvre par le capitalisme pour susciter l’adhésion nécessaire à son fonctionnement. Alors je dis le capitalisme, en tant que système, mais ça ne suppose en rien l’existence d’une organisation centralisée ou d’une lecture conspirationniste, bien au contraire. De manière générale, les deux auteurs font un boulot très sérieux et très fin, sollicitant divers champs de recherches et contenus théoriques pour enrichir et expliciter leurs propos. Pour atteindre leur objectif, donc, on passe par une lecture historique des évolutions de nos sociétés, et du capitalisme en leur sein, mais aussi donc de ses diverses difficultés et changements, notamment face à diverses critiques et systèmes politiques et sociaux. Et ces analyses donnent des clés de lectures à mon sens vitales sur le monde actuel et son fonctionnement. Sur la nature des sociétés, sur les différentes formes de critique et leur prise en compte et sur leur intégration à la logique capitaliste progressivement. En particulier, les auteurs établissent une lecture sociologique du modèle de société promu aujourd’hui par le capitalisme : celui du réseau (dans lequel est inclus le projet mis en avant par Franck Lepage), qui est très largement passé dans les modes de pensée (le mien y compris, hein, et pas seulement pour des mauvaises raisons, ce qui est d’autant plus inquiétant et intéressant). Donc, oui, c’est un bouquin absolument passionnant et éclairant pour comprendre le monde aujourd’hui. Vraiment, ça fait réfléchir, ça enrichit sévère. Et si c’est lisible, c’est par contre bien dense et franchement épais. J’essaierais d’en résumer un bout un de ces jours, mais en attendant, lire juste le début et la longue conclusion peut déjà donner une idée de ce qui s’y raconte d’essentiel. Après, hein, le mieux c’est de le lire pour de vrai si c’est possible dans vos programmes chargés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :