Dominare, de jim pinto.

juillet 29, 2013

290713_Dominare

Dominare est un gros jeu, disons-le tout de suite. Pour des joueurs donc ayant envie d’un jeu de deux-trois heures, avec pas mal de choses dedans, et notamment une part de chaos et de visibilité limitée. On y joue chacun une conspiration qui va tenter de prendre le contrôle d’une cité-état (Tempest, puisque l’éditeur publie une série de jeux dans le même monde). Cette conspiration est constituée de personnages qu’on révèle progressivement, personnages donnant diverses possibilités d’actions permettant notamment de prendre le contrôle de différentes parties de la ville (avec des petits cubes donc). Et ce coté personnages et pouvoirs multiples donne une complexité au jeu que j’apprécie grandement, mais aussi, et c’est également important en ce qui me concerne, une ambiance et une adéquation théme et mécanismes très agréable. D’autres mécanismes renforcent astucieusement cet aspect, en particulier le fait que plus votre conspiration est constituée de personnages puissants et donc visibles, plus elle va se faire taper dessus par les différents évènements. A mon sens, Dominare est une réussite. On pourra lui reprocher le fait de ne pas être plus lisible en cours de partie, mais cela fait complètement partie de l’intérêt en ce qui me concerne, et les incertitudes que cela créé sont pour moi bienvenues. Bref, amateurs de gros jeux, venez essayer Dominare.

Advertisements

3 Responses to “Dominare, de jim pinto.”


  1. Parce que tu trouves que je n’ai déjà pas assez de jeux sur mes étagères? 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :