The Scar, de China Miéville.

juillet 29, 2013

290713_TheScar

The Scar est la suite, de loin, de Perdido Street Station. La suite au sens où il s’agit du même monde, et qu’il y a une continuité chronologique, mais de loin au sens où on va là faire du bateau et laisser New Crobuzon assez loin (même si politiquement, on en parle quand même). Mêmes points forts que le précédent : un monde riche et complexe, qui arrive à être puissamment baroque sans verser dans le ridicule (alors qu’avec des hommes cactus, hein, c’était quand même pas gagné) ; des personnages fort ; de nombreuses surprises et créations étranges et sombres et poétiques et finalement pleines de sens (symbolique entre autre) ; et un scénario de longue haleine avec des tours et détours. Il a également les faiblesses de son prédécesseur : c’est dense, et il faut s’accrocher un peu pour passer les 50-100 premières pages et réussir à rentrer vraiment dedans. Mais ça mérite l’effort. En effet, c’est une vraie plongée dans un univers de pirates baroques, de plans dans les plans, de créatures marines pas tellement rassurantes, de manipulations, de trahisons, d’amours tordus et de rêves de refaire le monde. C’est du China Miéville donc, c’est riche, c’est fort, c’est torturé et ça ne laisse pas indifférent. Et, sans spoiler, son choix de fin est à mon sens très bien amené et fonctionne mais aurait pu, moins bien construit, tomber très à plat, ça s’est déjà vu. Bref, si vous avez aimé Perdido Street Station, vous pouvez continuer tranquillement avec celui-ci.

Publicités

2 Responses to “The Scar, de China Miéville.”


  1. Ah, The Scar. Magnifique!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :