Dora, l’année suivante à Bobigny, de Minaverry.

décembre 5, 2013

051213_Dora

Et non, pas l’exploratrice, je vous vois venir. Du tout d’ailleurs tant il y a peu de rapport au-delà du prénom. Dora est la chronique BD de vies de jeunes adultes dans le début des années 60, dans les cités, au sein des milieux défavorisés, et en particulier immigrés maghrébins et rroms. Avec en trame de fond un lien avec les crimes de guerre nazis, ce qui est visiblement raccordé au tome 1, que je n’ai pas lu mais sans que ça me gène. Les personnages sont touchants et complexes, et les sujets traités forts et abordés avec finesse et humanité, et sans misérabilisme aucun. On y voit passer les débuts du théâtre dans les cités, les difficultés matérielles du quotidien, les angoisses face à l’avortement, bref, plein de choses qui composent un tableau riche, simple et vivant, et qui permet de se plonger vraiment dans une époque par le biais non pas des grands évènements mais de l’histoire populaire. Liant tout ça, une personnage centrale touchante et intelligente, qui connecte le tout de manière fluide et permet, au milieu de tous ces sujets lourds, de rester dans la vie et la légéreté, et pareil pour tous les autres personnages qui l’entourent, façon fresque. En plus de tout ça, je suis vraiment très fan du dessin, à la fois fort et contrasté, et très doux et rond. Partant de là, il ne me reste plus qu’à trouver le tome précédent pour voir si il est au même niveau.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :