Conte de putes, de Laura Gustaffson.

juin 10, 2014

100614_conte

Conte de putes était un essai un peu en aveugle, et ce n’est pas exactement une réussite en ce qui me concerne. Pour tout dire, je l’ai acheté sur la bonne foi de son quatrième de couverture, qui me laissait penser qu’il s’agissait d’une auteure dans la veine de Virginie Despentes, mais en plus halluciné et fantastique. De fait, ce résumé annonce l’arrivée d’Aphrodite auprès de deux prostituées, et d’un propos féministe trash rigolo. Ce n’est pas un mensonge, c’est bien de celà qu’il s’agit. Et, si je n’ai rien à reprocher aux intentions de fond, ni à ce que je peux percevoir globalemement du propos développé, sur la forme, je n’ai vraiment pas du tout accroché. Je me demande en fait si le style de l’auteure m’est rédhibitoire tout simplement, ou si le finnois et sa traduction y sont éventuellement pour quelque chose. Lecteurs d’auteurs finnois, votre avis m’intéresse donc. En effet, le rythme est très haché, sans fluidité aucune, et déroule de manière brutale (stylistiquement, j’entends) une histoire qui, pour ne rien arranger en termes de déroulement, est elle-même chaotique, voire sans grand souci de linéarité ou de cohérence. On pourra dire qu’il s’agit d’un style s’appuyant sur les ressorts du conte et des logiques symboliques, ce que je ne nierais pas, mais en termes de plaisir de lecture, j’ai ramé. Les inter-chapitres, reprenant des fragments de mythologie revues à la sauce féministe trash m’ont été moins douloureux, et leur propos plus évident et du coup beaucoup plus facile à apprécier. Pour le reste, je vous le dis franchement, je me suis forcé à finir en espérant un dénouement qui rattraperait un peu le bordel de l’ensemble, or : non. Dommage, parce qu’un certain nombre d’idées là-dedans, mises en mots autrement, auraient pu donner quelque chose qui m’aurait plu. Mais n’est pas Virginie Despentes qui veut et quand le style et la construction sont à ce point laborieux, je n’arrive plus à profiter du fond. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :