Le pédagogue n’aime pas les enfants, de Henri Roorda.

juin 10, 2014

100614_Roorda

Une fois de plus, ce fut un plaisir indiscutable que de lire Henri Roorda. Cette fois-ci, il ne s’agit plus seulement de s’amuser en pensotant, mais bien d’attaquer de manière frontale et argumentée l’école et le système éducatif. Non sans humour, notez bien, mais ce n’est pas le propos central. Et Roorda s’attaque à cette question avec une lucidité et une finesse qu’on ne trouve que trop rarement. Il a en effet cette capacité à regarder les choses telles qu’elles sont, débarassées de leurs oripeaux d’habitudes, de leurs raisons sociales muettes et de leurs auto-justifications. Le portrait qu’il dresse de l’école est donc assez saignant. Et pas si périmé qu’on pourrait le croire, malheureusement, mais il s’en doutait, l’inertie du système scolaire et son auto-reproduction faisant partie des points qu’il développe. Le titre, au final, dit assez où il va: le pédagogue n’aime pas les enfants. Pour mémoire : Roorda était lui-même enseignant. Lorsqu’il dit par exemple “Les écoliers d’aujourd’hui étudient les sciences comme ceux d’autrefois apprenaient leur catéchisme”, il a donc des arguments solides, et pas seulement du style et de l’humour. Et lui aimait les enfants. Pas seulement les enfants d’ailleurs, et sa tendresse et son humanité transparaissent ici autant que dans ses écrits plus ouvertement comiques. Il s’agit donc de cent petites pages, pleines de questions profondes et importantes, mais aussi de formules savoureuses et d’émotions sincères. Si ce n’était pas un tel contresens, je dirais que c’est un texte qu’on devrait faire étudier aux futurs enseignants. Mais Roorda est mieux là où il est, et tant qu’il reste réédité, mieux vaut laisser chacun en profiter à sa guise, quelque soient les proportions dans lesquelles je pense qu’il avait raison (et qu’il a toujours grandement raison, ce qui a un petit coté déprimant (mais j’accorde avoir une vision du système scolaire un peu lointaine et peut-être trop pessimiste). “Ce n’est pas en posant aux écoliers, pendant des années, des questions qui n’admettent qu’une seule réponse acceptable, qu’on affine leur esprit et qu’on leur enseigne la tolérance.”

Advertisements

One Response to “Le pédagogue n’aime pas les enfants, de Henri Roorda.”


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :