Pourquoi les riches sont-ils de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres ? De Monique Pinçon-Charlot, Michel Pinçon et Etienne Lécroart.

décembre 30, 2014

301214_Riches_pauvres

Dans le même type de perspective que Riche, pourquoi pas toi ?, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot proposent ici, en collaboration avec Etienne Lécroart pour les illustrations, une forme facile d’accès de leur travail, et de leur positionnement politique. Plus que Riche…, cet ouvrage est une vulgarisation, visant spécifiquement le public enfant/jeunes adultes. Le propos est donc extrêmement clair et simple, mais y gagne une efficacité plus que bienvenu. Et le propos est engagé. Au vu du titre, on peut s’en douter, mais c’est plus qu’affirmé. Pourtant, il est difficile de trouver à redire au fond de ce qui est rendu explicite, en termes de fonctionnement économique et social, en termes de clarification politico-économique. C’est à ce titre un premier pas essentiel dans cette thématique, et à mon avis pas que pour les enfants (c’est peut-être un de mes seuls regrets : le ton des textes, clairement jeune public, pourra freiner certains lecteurs adultes qui pourraient pourtant y trouver autant de bénéfice que les enfants auquel c’est destiné). L’ensemble est découpé en vingt questions, qui permettent de répondre à celle posée dans le titre, en passant bien sur par la définition des riches et des classes sociales, mais aussi des grands principes de l’économie capitaliste, et allant sur les questions fondamentales d’égalité et de choix politiques. Les dessins de Lécroart éclaircissent et animent l’ensemble avec humour et en font un petit livre qu’il fait envie de prendre en main. Je recommande chaudement, pour des enfants comme pour des adultes, car ce sont des fondamentaux qui concernent absolument tout le monde, et le fait de les relire expliqués aussi clairement redonne aussi envie d’y faire quelque chose.

Publicités

2 Responses to “Pourquoi les riches sont-ils de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres ? De Monique Pinçon-Charlot, Michel Pinçon et Etienne Lécroart.”

  1. François Says:

    Celui-là, je l’ai déjà dans mon viseur, je compte bien le proposer à La Hija.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :