The phoenix guards, de Steven Brust.

janvier 20, 2015

200115_Phoenix_guards

Oui, encore du Steven Brust. Faites-vous une raison, il risque d’y en avoir encore dans un certain nombre de chroniques à venir. Maintenant, il y a un changement, ce ne sont plus les chroniques de Taltos, pour ce tome-là en tout cas, j’avais envie d’aller voir ce qu’il faisait d’autre. Bon, ce n’est pas si éloigné non plus puisqu’il s’agit du même monde, mais un bon millénaire avant. Changement de point de vue et de personnages donc, mais surtout changement de style, parce que ce premier tome est un hommage marqué et assumé, presque un pastiche, des trois mousquetaires. Revisité mais sur la même trame, et surtout avec le même style alambiqué entrecoupé de dialogues qui déroulent longuement (ceux-là même où l’on sent que les auteurs étaient alors payés à la ligne) mais non sans vivacité ni sans esprit. C’est très réussi : l’hommage est assumé avec excès et avec humour, les personnages sont hauts en couleur, le rythme est soutenu et les considérations philosophico-historiques sont amusantes et pas si rarement pourvues d’un vrai fond. C’est un livre dans lequel on sent, à chaque page, que l’auteur se fait plaisir, mieux : s’amuse, et il est difficile de ne pas être entrainé. Une vraie lecture pour s’amuser de manière assumée, donc, j’aime vraiment bien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :