Commun, de Pierre Dardot et Christian Laval

mars 31, 2015

310315_commun

Il est des livres dont le propos peut fasciner mais la forme être un dur labeur. C’est le cas de Commun, ouvrage fondamental que j’ai laborieusement terminé. Le propos est essentiel, et même brillant, puisqu’il s’agit de passer en revue la notion de Commun, de la dégager de multiples tentatives de définition partielles et biaisées, pour en faire apparaitre les éléments centraux, et surtout les éléments propres à constituer une direction d’action politique dans la refondation de communs à tous les niveaux. Vaste ambition, et en grande partie menée à bien. On parle bien de commun, et pas seulement de bien commun, puisqu’un des propos est justement, pour diverses raisons (répercutions politiques, juridiques, économiques et sociales) de s’éloigner de l’idée de biens pour se préoccuper surtout des modalités de fonctionnement et des règles communes. Certaines concernent la gestion de biens inaliénables, mais pas seulement, et même pour les biens, l’accent est sur la manière dont on crée un commun vivant et négocié autour de la gestion de ces biens. Les propositions politiques qui forment la dernière partie de l’ouvrage m’ont particulièrement intéressé, et si elles restent pour certaines très générales, elles sont pour le moins solidement argumentées et établies. Cette partie-là mériterait d’être largement diffusée. Le reste, moins, de mon point de vue. De fait, la majeure partie du reste de l’ouvrage est très universitaire et trop détaillée pour mon usage et mes compétences : il s’agit en effet de passer en revue de très nombreux écrits, juridiques, politiques, historiques et philosophiques abordant les notions de commun pour en récuser les biais et imprécisions et en garder les éléments probants. Pour des universitaires ou des personnes devant justifier de manière très détaillée l’approche du commun proposée par les auteurs, c’est sans doute utile. En ce qui me concerne, une version beaucoup plus synthétique m’aurait largement suffi et m’aurait été d’une lecture beaucoup plus agréable. Si vous avez l’occasion de l’emprunter, une lecture partielle mérite sans doute largement le détour si le propos vous intéresse (je proposerais dans un premier temps l’introduction générale, les têtes de chapitre et la partie finale sur les propositions politiques).

Publicités

One Response to “Commun, de Pierre Dardot et Christian Laval”

  1. François Says:

    Pour le coup, je pense que le livre que j’ai lu (La renaissance des communs, de David Bollier, chroniqué ici: http://www.monpetitcoin.com/francois/blog/detail/article/la-renaissance-des-communs/) offre justement cette approche plus synthétique. En tout cas, j’ai n’en ai pas trouvé la lecture pénible 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :