King Rat, de China Miéville

mars 31, 2015

310315_king-rat

Ce n’est rien de dire que China Miéville m’impressionne. Il me charme aussi, et me fait rire souvent. Pour ce qui est d’impressionner, il s’agit qui plus est de son premier livre. Je pense que peu de gens peuvent se comparer à Miéville pour ce qui est de fantastique urbain. J’entends par là : de fantastique articulé autour de la ville, de ses recoins, ses cultures cachées et ses zones d’ombre. Et de ses rats, puisque c’est le coeur du livre. Et de leur roi, créature fantastique mais pas tellement brillante, et pas tellement humaine. Autour de ce personnage, une intrigue dont les tonalités sociales et politiques sont évidentes sans pour autant jamais interférer ou prendre le pas sur l’ambiance et la narration. Et surtout les bas-fonds, le verso de Londres, fantastique mais aussi très réel et actuel, avec la scène musicale underground et ses jeunes plus ou moins en rupture. Ce n’est pas un livre ensoleillé, vous vous en doutez bien, mais c’est un beau livre. A tous points de vue. Avec un charme et une poésie qui ne choisit pas la facilité, mais qui au contraire creuse dans l’ombre, dans les zones abandonnées et dans ce qu’elles peuvent avoir de profondément romantique. D’une certaine manière, en premier ouvrage, ça annonce les thématiques de fond qu’on retrouve dans les ouvrages suivants de Miéville, mais de manière sans doute plus directe, moins baroque et alambiquée, ce qui peut en faire un bon point de départ pour ceux que le reste de son oeuvre peuvent intimider.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :