Elite : dangerous, de Frontier Dev.

juin 21, 2015

210615_Elite

Que les vieux qui ont joué à Elite en 1984 lèvent la main. J’en suis, hein, je ne me moque pas gratuitement. Elite :  Dangerous est donc la nouvelle incarnation de cette vénérable série de jeux vidéos, avec un graphisme moderne et en multi-joueur en ligne. Le principe de base est toujours le même : vous pilotez un vaisseau de station spatiale en station spatiale, sans autres buts que ceux que vous vous donnerez : faire du commerce, miner les astéroides, bastonner dans l’espace (de diverses manières) ou explorer. Et l’univers est vaste. Et réaliste puisqu’il est calqué sur la vraie voie lactée, au plus proche de ce qu’on en connait (donc : 400 milliards de systèmes stellaires, il y a de quoi explorer, je vous le garantis), mais dans le futur, avec donc quelques centaines de systèmes peuplés, autour du système solaire. Plus qu’un jeu, Elite est un univers bac à sable. Certes, il y a un certain nombre de mécanismes, mais chacun se saisira de ceux qui le tentent : pas de scénario, peu de quêtes dirigées. Vous êtes donc un pilote qui fera ce qu’il aura envie. Ce qui ne conviendra pas à tout le monde, soyons clair. Et vous êtes un pilote, ce sera votre occupation principale, donc il faut prendre plaisir à piloter un vaisseau spatial (et avoir un joystick, sinon, ça va être pénible). De manière générale, c’est multijoueur mais il y a de la place si vous n’avez pas envie d’interagir, riche mais pas forcément très accompagné (il faut vouloir découvrir soi-même comment sa marche) et plutôt relaxant. Le jeu est payant mais sans abonnement, et toujours en développement, avec de gros bouts qui se rajoutent (et qui ajoutent des couches d’activités possibles, politiques notamment, mais sans modifier le fond du fonctionnement, ça enrichit simplement). Et c’est beau. Et tant mieux, parce que le plaisir de se balader dans son vaisseau en profitant des étoiles, planètes, stations spatiales et autres vaisseaux est quand même central. Je suis franchement séduit par le pilotage et le succès graphique, par l’ampleur et le réalisme de l’ensemble et aussi beaucoup par le fait que c’est un jeu dans lequel on joue à son rythme, avec ses objectifs, sans se faire tenir par la main. Ce ne sera pas le cas de tout le monde, mais si ces principes vous plaisent, c’est un bien beau jeu.

210615_Elite2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :