Planesrunner, de Iain McDonald

avril 23, 2017

230417_Planesrunner

J’aime bien Ian McDonald, en tout cas quand il écrit pour adultes, mais ici, je dois avouer que cette excursion dans la littérature ado/jeunes adultes ne m’a pas complètement séduite. Bon, peut-être que la comparaison avec Alcatraz Smedry a joué, c’est bien possible. Car là où Sanderson joue la carte du n’importe quoi assumé et délirant, McDonald fait plutôt une version allégée d’un roman finalement assez classique de Steampunk/Multivers. Et, du coup, c’est probablement bien pour des lecteurs plus jeunes, mais en ce qui me concerne, ça ressemble surtout à du classique, avec rien de plus, et du rythme et de la densité en moins. Ce qui n’en fait pas un mauvais roman, parce qu’il y a quand même pleine d’idées sympathiques, mais ce n’est pas très marquant. Ce qui est dommage parce qu’il y a aussi des personnages pas si classiques et que j’aurais aimé apprécier plus. Peut-être que ça va en s’améliorant dans la suite de la trilogie, maintenant que les bases de l’univers sont posées, mais ça ne me semble pas garanti. Ce qui fait que je ne lirais pas la suite pour le moment, mais je ne vous le déconseille pas pour autant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :