Luna : New Moon + Luna : Wolf Moon, de Ian McDonald

décembre 13, 2019

131219_Luna New Moon

Chaque fois que je lis Ian McDonald, je me dis que c’est un auteur exceptionnel et trop peu reconnu, et chaque fois j’oublie et je traîne avant de me lancer dans le suivant. J’ai bien tort. Mais je ne sais pas si c’est entièrement ma faute, je pense qu’il subit une sorte de malédiction : des avis dithyrambiques mais assez peu de visibilité sur la longueur. Si ça se trouve, cette série, Luna (c’est sa première série en plusieurs tomes) va changer ça. Parce qu’elle est d’une ampleur et d’une qualité remarquables. C’est un peu son Game of Thrones. En plus tendu, plus compact et mieux construit. Et sur la Lune. Au 22ème siècle. Avec une lune colonisée à des fins industrielles par cinq consortiums familiaux. Chacun issu d’une culture différente, et on retrouve bien le talent de McDonald pour plonger dans des cultures non-occidentales. En particulier, ici, on suit prioritairement les Cortas, anciens cariocas brésiliens. C’est riche et dépaysant. Globalement, le monde est plein à craquer de détails intelligents et pensés dans les moindres détails. Ce qui est réjouissant et très immersif. Scientifiquement, culturellement et politiquement, tout est poussé loin et exploré. Et sur cette base, c’est fondamentalement une histoire politique de guerre entre ces familles. Avec de l’intrigue à foison, et là encore construite et pensée sur la longueur. Et de superbes personnages, mais qui sont, comme dans Game of Thrones, les reflets, outils et victimes de dynamiques sociologiques et non les moteurs héroïques et tout-puissants de l’Histoire. J’aime beaucoup. Ce parti-pris, oui, mais en fait absolument tout ce que propose McDonald dans cette série. Notamment le rythme, qui est rapide, avec une écriture dense et compacte qui ne s’égare jamais dans des digressions inutiles ou des transitions longues. On avance tout le temps et tout est prenant et fort. Ce qui n’a finalement qu’un inconvénient, ça ne se lit pas au kilomètre comme d’autres séries du genre, ça mérite de l’attention et des pauses. Au final, oui, je suis très fan et j’attends impatiemment le mois de Mars pour le prochain tome parce qu’il a beaucoup trop de questions en suspens à la fin du second.

131219_LUNA-WOLF-MOON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :